Mexique. Premiers pas en Amérique latine.

Sur la route de Cortès

Ça faisait déjà un an ou deux que cette histoire me trottait dans la tête. Vais-je un jour pouvoir marcher dans les pas des conquistadors espagnols ?

Pas réellement fan de ce genre de gars, mais avec le nom que je porte, je me sens un peu de la famille. J’avais repoussé ce voyage aux Amériques une première fois il y a quelques années pour cause de cyclone, et je m’étais rabattu sur l’Inde.

Cette fois, toutes les conditions sont réunies pour un trip au pays des Mayas.

J’ai bien l’intention de me gaver de ruines et d’histoires précolombiennes. Comme à l’accoutumée, je n’ai rien prévu, juste suivre mon instinct en évitant de me perdre !

J’ai choisi la solution la moins chère : Cancún. Au lieu du tourisme de masse, cette ville de la péninsule me donne un accès facile à plusieurs itinéraires. Le Yucatan, Chiapas, rejoindre la Panaméricaine

Début de mon voyage aux Amériques

Comme le chantait Hervé Paul, les histoires se ressemblent, quelque part ou ailleurs…

Atterrissage réussi dans la péninsule du Yucatan, à Cancun, avec un peu de retard suite à une réparation de réacteur à La Havane. Trois heures sur le tarmac cubain sans la moindre explication.

MEXIQUE

Passage de l’immigration sans problème. Ça file vite, pour une fois mes bagages sortent dans les premiers. Direction l’Hostel de Tulum ou j’ai réservé une chambre dans un bungalow en bois. Il pleut grave, j’espère que c’est étanche ! Je suis mort de fatigue. Dans ce sens-là, le décalage horaire à un mauvais effet sur moi. Je suis debout depuis plus de 24.                                       Je me couche sans même aller manger.

                              Il est 21 h.

 
 

Réveillé à 7 h. Je pars à la recherche d’un endroit pour prendre un petit-déj, j’ai les crocs. Pas grand-chose de connu dans le coin, je suis trop loin de la zone à touristes et il est trop tôt.

Je trouve quand même quelque chose de sympa et j’ingurgite mon premier plat mexicain. Œufs au plat, les fameux  huevos rancheros , avec sauce aux piments, purée de haricots rouges et fromage, jus d’orange, confiture, pain grillé, thé et tortillas. Je suis gavé !

Il fait toujours un temps pourri.
Je tourne un peu dans le coin, puis tout commence à se réveiller. Les commerces ouvrent petit à petit et le soleil montre son nez.

Huevos rancheros
Tortillas

Il faut que je me réhabitue à la chaleur, je dois aussi me mettre à apprendre la langue, sinon je vais galérer.
Demain, j’entame la visite des sites précolombiens du pays. Direction donc la gare routière pour quelques infos de base.

Piste, village mexicain proche de Chichen Itza

Laisser un commentaire