Cholpon Ata , Kirghizistan

Week-end au bord de l’eau

Je quitte Bishkek quelques jours pour me rendre à Cholpon Ata au bord du lac Issyk Kul loin du bruit de la ville.

Pour commencer je dois rejoindre la gare routière est. Ensuite trouver une marshrutka ( taxi collectif ) pour la station balnéaire  qui signifie ’’père des étoiles’’, située au bord du lac Issyk kul à 265 km de la capitale.

Comme un peu partout au Kirghizistan, les lieux touristiques sont un encore peu endormis. Du coup tout le monde en profitent pour panser les plaies de l’hiver. Puis préparer la saison qui arrive. La guest que j’ai choisi n’est pas en reste et ressemble plutôt à un camp de migrants avec une partie du mobilier à l’extérieur en train de prendre le soleil.

Ce lac, à l’eau légèrement salée, est encadré, d’un côté par les crêtes du Terskey Ala Too et de l’autre par celles du Kungey Ala Too.  Elles font toutes deux parties du massif du Tian Shan. Cette étendue d’eau se trouve à 1600 mètres d’altitude et couvre la surface de dix fois le Léman. Ce qui en fait le deuxième plus grand lac d’altitude au monde après le lac Titicaca dans la cordillère des Andes.

Rando sur les hauteurs de Cholpon Ata

Après un petit déjeuner copieux préparé par Andrei, je pars pour petite balade en solitaire dans les collines histoire d’admirer le paysage d’un peu plus haut. L’ascension se fait au milieu des cailloux et des petits arbres rabougris ressemblant au maquis corse. Arrivé au sommet je me fais un petit pique-nique en compagnie des abeilles, tout en ramassant des coquillages. A 2000 mètres d’altitude !

Au retour je fais une halte à l’hippodrome, mais aujourd’hui, les premiers à franchir l’arrivée ne sont pas des chevaux mais des humains. En effet c’est le “Run the Silk Road ”marathon qui se court dans le coin.

Content de ma virée en montagne. Mais additionnée à ma balade à cheval d’il y a quelques jours, ma douleur aux genoux se réveille. Donc je passe ma seconde journée à ne rien faire si ce n’est un petit tour à la plage.
La plupart des hôtels en ont privatisé un bout et leurs accès sont contrôlés. Mais là aussi la surveillance n’est pas encore remit en place !

Demain je quitte Cholpon Ata et je rentre à Bishkek.

vue sur cholpon ata

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Annuaire de liens 1two Allianz Travel FR Lastminute.com FR Tripadvisor FR